3 août 2016

Camping improvisé dans le Lubéron

http://crazy-kitch.blogspot.com/2016/08/camping-improvise-dans-le-luberon.html


Partir en vacances d'été quand on a une seule semaine de congés et un chien de quelques mois ne laisse pas vraiment de place à l'évasion et au grand dépaysement

Essayant de profiter -malgré tout- de ces quelques jours de repos bien mérité, nous avions décidé de partir admirer les montagnes et les lacs de haute altitude avec notre tente et notre réchaud dans le département français de haute Savoie.

La veille officielle de notre départ , la météo locale nous fit le plaisir d'annoncer de violents orages accompagnés de pluies assez soutenues, qui était précisément  les deux raisons pour lesquels nous tentions vainement de fuir la Belgique. 
Prit de panique a l'idée de voir notre semaine de camping se transformer en semaine de survie aquatique dans une quechua flottante , nous avons changer nos plans pendant la nuit pour finalement débarquer dans le vaucluse quelques heures plus tard.


L'improvisation était totale.





Devant trouver un emplacement de camping dans l'urgence, nous étions déjà sur la route du sud quand je commençais à passer des appels à gauche à droite, espérant qu'on me réponde favorablement.
Hormis le chant des cigales et la chaleur étouffante de cette partie de l’hexagone, nous avions complètement oublier que les gens du sud avait - comme qui dirait - un "léger" accent.


"là je fais le paing, je n'ai pas encore eu le temps de faire le poing" 

Traduisant maladroitement un minimum syndical de phrases reçues lors des appels, nous avions cru comprendre qu'un petit camping avait encore de la place près du village de Roussillon , et c'est donc avec cette seule indication que nous enclenchions notre GPS, direction le Lubéron!







Arrivé dans un paysage de Colorado à la française, nous avons commencé notre périple sous la chaleur du sud en visitant les mangifiques petits villages de Rousillon (très touristique) et de Joucas (vide à notre arrivée) nous extasiant devant l'architecture typique de cette partie ensoleillée d'Europe.

Personnellement, je suis beaucoup plus sensible aux charmes du nord en général, mais il faut avouer que la douceur du climat et le calme des petites rues piétonnes n'étaient certainement pas pour nous déplaire, bien du contraire!
Cuire comme un homard avec des épines de pins qui vous rentrent dans les pieds tous les 3 mètres, le tout en frôlant la désitratation H24, c'est ça la vie, la vrai!






Au passage, nous avons remarqué que la chaleur semblait faire l'effet d'une bonne boite de Xanax sur Pagan, le rendant aussi docile et doux qu'un agneau tétraplégique. Rien que pour ces moments de calme et de pleinitude sans courses éffreinées dans les rues à la poursuite de la moindre feuille qui vol me conforte dans l'idée que le sud était vraiment le meilleur choix possible de destinations pour ce premier voyage avec notre démon poilu.

Nous avons ensuite terminé cette première journée en nous baladant dans le fond de notre emplacement de camping, qui valait vraiment le détour! 





Et vous, avez-vous des idées de petits road trip français?