9 août 2014

Le parc de Shinjuku, le poumon vert du quartier

japon partie 4 (2)

Le soleil, la faim et la flemme.Voilà qui résume à merveille mon état d'esprit "d'étudiant studieux".
Oui, c'est le blocus.... Oui, on est jeudi... et oui, mon cerveau ne se sent pas encore prêt à subir le châtiment suprême...: l'ouverture de la première farde de la pile. DONC, pour lui permettre de repousser ce moment le plus possible, je vais vous raconter notre PASSIONNANT 4 ème jour de voyage.

japon partie 4 (8)

japon partie 4 (6)

japon partie 4 (2)

japon partie 4 (3)

japon partie 4 (7)

La poissonnière rabatteuse qui est en moi vous dirait qu'en ce jour glorieux et baigné de soleil, nos vie ont immanquablement pris une tournure particulière et incroyablement intéressante... si vous y croyez, c'est bien. si vous n'y croyez pas, c'est mieux.

En réalité, j'avoue, le Japon est une source d'émerveillement permanent à mes yeux. ( vous pensiez quoi? que je me tapais 10000 bornes juste comme ça, pour passer le temps?! 8D )

Du coup, la moindre brindille rachitique ayant un semblant de couleur particulière a tendance à nous faire hurler, tournoyant les bras en l'air, en s'exclamant que "ho mon Dieu, comme ce pays est MERVEILLEUX!".
Ce n'est qu'après, en rentrant chez soi, quand on est confronté à d'INNOMBRABLES photos de ... pelouse... qu'on se rend compte que la journée de PURE ÉCLATE qu'on avait pensé passer.... n'était peut être pas si palpitante que ça.


japon partie 4 (4)

japon partie 4 (5)

japon partie 4 (9)


Pour cette raison, notre petite folie ce matin là fût... une ballade dans un parc.
C'est pas la pure éclate ça, ma p'tite dame?!




Allez allez, soyons indulgent. Pour commencer, le temps était idéal , surtout pour cette saison. Ensuite, il n'y à rien à faire: les jardiniers japonais sont... cybernétiquement magiques: Faire pousser du gazon avec un effet "brûlé au soleil", c'est ça, le vrai miracle!
Plus sérieusement, le parc de Shinjuku me laisse toujours de très bons souvenirs: Ce grand espace calme et somptueux au beau milieu du plus grand quartier de Tokyo est la parenthèse reposante par excellence!

japon partie 4 (10)

japon partie 4 (11)

L'après midi approchant à grand pas (oui, le parc de Shinjuku est quand même assez grand), nous quittions le domaine pour récupérer nos valises, abandonnant ainsi Tokyo.
Le passage dans la capitale fût bref, mais encore une fois, il y à tellement de choses à voir sur le sol nippon... D'autant plus qu'en hiver, nous voulions voir de la neige, avoir froid, les pieds trempés, et pouvoir se dire: "BON DIEU, cette neige, qui va bientôt te permettre d’amputer tes oreilles juste avec la force de tes petits doigts, ELLE EST JAPONAISE mon vieux!"


japon partie 4 (12)

japon partie 4 (13)

japon partie 4 (14)

Nous récupérions donc nos valises, et c'est chargées comme des baudets que nous rejoignions la gare de Tokyo, d'où partait notre Shinkansen, direction....Nagano!

japon partie 4 (15)

japon partie 4 (16)

japon partie 4 (17)

japon partie 4 (18)

japon partie 4 (19)

japon partie 4 (20)

Le voyage se déroula sans encombres, et nous arrivions dans la ville de Nagano à la tombée de la nuit. Il faisait bien plus froid qu'à Tokyo, mais... pas la moindre trace de neige.
Je pris mon temps pour ramasser les morceaux de mon pauvre petit cœur, qui s'était brisé à l’annonce de la nouvelle. Lui qui rêvait de gambader dans la poudreuse... c'était foutu! mais... nous allions nous battre jusqu'au bout!

japon partie 4 (21)

japon partie 4 (22)

japon partie 4 (23)

Cherchant frénétiquement notre chemin et photographiant la route à tout va, nous nous arrêtions au coté de plusieurs petites étudiantes, leurs demandant de l'aide pour nous y retrouver dans cette ville, petit, mais bien tortueuse.
Elles étaient désolée de ne pas pouvoir nous aider, et nous renvoyèrent dans le sens inverse. Quelques minutes passèrent avant que l'une d'entre elle (la plus grande, qui s'avérait être quand même plus petite que nous), nous rattrape, brandissant son GPS.


japon partie 4 (24)

La malheureuse avança d'un pas décidé, accompagnée d'une autre,nous indiquant la direction à prendre. Alors que nous marchions depuis moins de 5 minutes, la petite étudiante me regarda d'un air étrange, s'approchant de plus en plus prêt...
S'en suivi de longues discussions, sur le fait que NON, elle ne devait pas faire ça, qu'elle insista pour.... porter mes valises!?  sérieux?!


japon partie 4 (25)

J'étais gênée comme jamais de voir une petite croquette de la moitié de mon poids (et encore, si je monte sur une balance avec un parpaing), porter mes valises de 600000 kg à la force de ses minuscules bras, non sans mal, mais refusant quand même que je le fasse.

J'avais beau insister, tirer dessus, supplier... elle n'en démordait pas! 
Han...les japonais sont vraiment des créatures inexplicables, mais bordel, comme je les aimes <3