24 oct. 2014

Un bain de pieds sur les quais de la gare d'Arashiyama


Cafouillage, cafouillages. J'ai un peu mélangé la fin du voyage,  et donc, cette partie ci n'est pas trop à sa place (elle devrait venir avant le précédant poste) mais bon, y'a pas mort d'homme 8D
Donc: après Kyoto, nous voulions absolument  testé quelque chose d'assez spécial : un bain de pied bouillant sur un quai de gare! Ou comment aprécié les grêves et retards de train!








En réalité, cela faisait plusieurs années que nous voulions le testé, mais la chaleur de l'été n'aidant pas , nous avions toujours renoncé... jusqu’à ce jour béni , où la température frôlait les -2°.
Nous avons donc pris le train jusqu'à Arashimaya, pour ensuite nous rendre à pied vers la gare des tram. Le chemin était jonché de tubes remplis de motifs typiquement nippon:






Le froid était mordant, mais les couleurs de l'hiver rendait une sorte de magie à la petite ville. Des odeurs de thé chaud émanait des petite guinguettes de bord de route,  et, alors que la gare des tram était en vue,  nous pouvions admirer une colonne de vapeur qui s’échappait d'un des quai. la délivrance pédestre était toute proche!



j'avais opté pour un total look pop art 8D





Arrivé sur place,  la technique est simple: vous vous rendez au guichet de la gare pour y demander vos essuies pour pieds (estampillé avec le logo de la gare, si si) 100yens chacun, pour ensuite vous installer sur le quai du milieu, là où débarquent de vieux tram vintage. Et là , c'est que du bonheur.







Les photos rendent étrangement, mais la différence thermique créait une épaisse couche de vapeur chaude, vraiment agréable. Finalement, m'étant calée dans le coin le plus bouillant du bac, j'ai réussi à me brûler jusqu'aux mollets.
résultat: mon bas de jambe était transformé en chaussettes rouges, transparentes, et indélébile. BADASS