20 août 2015

Harajuku et Shibuya, les quartiers de la jeunesse tokyoïte.



Dimanche 5 juillet 


Comme pour arriver sur okinawa, le voyage jusque  Tokyo se fit en avion et  occupa la majorité de notre temps en cette belle journée de Dimanche.
Nous étions un peu triste de quitter les paysages paradisiaques et la bonne humeur des îles du sud en retournant  dans torpeur de la grande ville, surtout qu’un mal nommé Tsuyu y sévissait encore. Détrompez vous,  Tsuyu n'est pas le parrain de la mafia, ou même un tueur psychopathe cannibale.Il est bien pire encore...

En réalité, Tsuyu est la saison des pluies japonaise, qui s’étend de début juin à mi juillet. En plus des diaboliques dispositifs pour aveugles qui font le malheur de toutes les  valises à roulettes du pays , nous allions donc devoir composer avec une averse soutenue et continue. Ôh Joie, Ôh Bonheur.

Notre avion étant arrivé assez tard dans l'après midi, nous avons juste eu le temps de nous reposer : préparation physique et psychologique obligatoire pour la journée qui allait suivre ...le shopping habituel à Harajuku et Shibuya!




Outfit
T-shirt :Nadia
Skirt : Primark
Tights: Shibuya 109
Shoes: Yosuke usa
Accessories: Angelic Pretty, 6%doki doki 



Lundi 6 juillet 


Comme je vous le disais,  la journée de mercredi fut entièrement  dédiée au shopping dans les deux quartiers maître dans l’art de la mutinerie bancaire:  Harajuku et Shibuya.  « Mais qu'attendons nous pour courir tout nu dans les champs et être heureux ? », je vais vous le dire moi, ce qu’on attend... *pleur dans les affres du désespoir" 


Bubble shopgirl - Shibuya 109

One spo Shopgirl



Pas que je veuille vous agresser, mais voilà: Depuis fin juin, je suis diplômée de cette fabuleuse matière *tousse* qu’est la comptabilité. Le fait est que je vais donc devoir trouver un boulot incessamment sous peu, et que les bagues à paillettes et les pulls motifs bananes, ça passe plutôt mal dans ce secteur. 
J'ai donc dû me résoudre à ne pas acheter de choses trop roses et froufrouteuses, même si ça me déchirait littéralement le coeur.
Il faut aussi avouer que décider de faire du shopping à Harajuku avec un tel état d'esprit, c'est un peu comme lâcher un pédophile récidiviste dans une cours de récréation peuplée de jeunes et jolis enfants blonds = J'ai pleuré, crié, flagellé mon esprit à grand coup de fouet, et ai finalement -presque- réussis à survire  à la traversée du quartier.

Takeshita Dori







Au détour du studio Alta (récemment ouvert à Harajuku), nous avons pris le temps de manger un morceau dans cet endroit divinement rose et sucré qu'est le Kawaii café (notez bien toute l’originalité de cette dénomination pour le moins inattendue ). 
Le "cafe" propose, entre autres, un assortiment de pancake de dimensions absolument TENTACULAIRE (pour moi en tout cas) , arrosés d’une bonne dose de sirop d’érable ou saupoudrés de thé matcha. En résumé,  c’était magiquement bon, mais vraiment trop (j’aurai du leur demander de me le garder pour la semaine, j’aurai économisé pour acheter...des vêtement moldus *pleur toute sa vie*)











S’ensuivit un petit tour dans les méandres de la terrasse de l'ancien GAP, juste en face de Laforet.
Ce petit coin de verdure coincé sur les toits du centre commercial est habituellement bondé, mais grâce à l'intervention inopinée de la pluie, nous en étions les seules occupants en ce début de soirée. 






Finalement, nous avons décidé de terminer la soirée en nous perdant dans les petites ruelles presque désertes de Ura Harajuku, à la recherche de vêtement "normaux" qui ne me ferait pas perdre mon âme.
Par acquis de conscience, nous avons quand même poussé la porte de Candy Stripper - qui soldait une grande partie du magasin - où nous avons passé notre temps à parler avec ses ADORABLES vendeuses.
Une fois les achats finis, nous retournions aux alentours de la gare pour souper, et regagner notre chambrée les bras lourds de paquets.



Candy stripper Shopgirls




résumé du jour

"hooo, regardes comme c'est beau!"
"Maman, je t'ai dis que je cherchais des trucs passe partout pour une fois!"
"bha... une jupe mauve avec des licornes en hologram... ça passe crème non?!"
"..."