2 sept. 2015

Game Review: The forest


Bien le bonjour, mes doux enfants. Aujourd'hui, je vous propose de changer un peu de registre et de laisser tomber le rose et les petites fleurs pour vous parler d'une chose absolument primordiale à toute survie mentale: les jeux vidéo.
Et pour introduire cette nouvelle rubrique pleine d'amour et de bienfaisance, je vais "essayer" de vous présenter le dernier auquel j'ai joué : The forest


L'histoire


Dans ce jeu, tu incarnes un homme sans nom qui prend l'avion pour une destination inconnue, accompagné de ce que tu déduits être ton gosse. De prime abords, tu as donc une quantité affolante d'informations sur ton personnage.  
Bref. Après quelques heures de vols, ton avion se crash sur une charmante île pas tout à fait déserte, étant donné que ton gamin se fait enlever sous tes yeux par un type louche,chauve et à moitié à poil (il a tout pour plaire ce petit :D). 

Dans les instants qui suivent l'enlèvement, tu te remets plus ou moins de tes émotions et reprend tes esprits au milieu d'un champs de valises éclatées, comprenant assez vite que le monsieur tout nu faisait certainement partie d'un gang de mecs tout nu, et que tu ferais mieux de te planquer pour la nuit si tu ne veux pas être choqué par la nudité de ces vils indigènes exhibitionnistes, cannibales de surcroît.



Une jambe d’autochtone, c'est toujours utile


le jeu


Maintenant que les bases de l'histoire sont posées, parlons du jeu en lui même. Comme pour la plupart des survival/horror, vous pouvez directement laisser tomber l'idée d'aller buter tous les adeptes naturistes de l'île avec un F2000: Vous n'avez pour vous défendre qu'une misérable petite hache qui semble glisser sur leurs corps comme du beurre au fond d'une casserole. Le but premier est donc de trouver un abri, de la nourriture, de l'eau, et de faire mijoter tout ça pour survivre le plus longtemps possible. 

Heureusement pour vous, de tous les abrutis présents dans l'avion, vous avez la chance d'incarner le plus badass . Enfin presque.
En effet, votre personnage à la capacité physique d'un bœuf, lui permettant de porter un tronc d'arbre de 150kg sans sourciller . Par contre, il tombe en hypothermie à la moindre petite bruine matinale. Un Achille frileux, en somme.

En plus des aptitudes  aléatoirement démentielles de votre personnage aux avant-bras virils, vous disposez d'un territoire remplis d'animaux et de matériaux en tous genre qui pourront vous permettre de vous développer à l'abris des chauves psychopathes. Une bonne nouvelle, quand on sait que pendant ce temps là, votre gamin sèche très certainement dans un sous-terrain quelconque . Mais bon, tout le monde sait que construire une cabane dans les bois, c'est plus fun que de risquer sa vie pour un enfant pré-pubère qui foutait le souc à la maison. (La survie, ça passe aussi par la sélection naturelle  :D)


free hugs? 8D
j'ai pas choisi la vue la plus dégueulasse hein 8D
ma maison d'amour <3

l'expérience de jeu


Pour ce qui est de l'expérience de jeu en elle même, c'est assez difficile à juger étant donné qu'il ne s'agit que d'une d'une version alpha (= jeu non-fini, en progression). Malgré tout, il a pour moi un assez gros potentiel: Les graphismes sont plus que satisfaisants , l'IA évolue de façon intéressante et l'univers sonore fait froid dans le dos.

Pour ce qui est du contenu même du jeu, il faut bien avouer qu'a ce stade, on est assez limité dans nos mouvements. Notre personnage sait crafter, chasser et fuir, mais n'a pas vraiment d'autre possibilité/but que la survie pure (qui est assez restreinte, il faut bien le dire). 
Il faudra donc attendre encore un peu que le jeu se développe avant de pouvoir réellement prendre son pied comme un bossu et suivre une histoire qui pourrait s'avérer passionnante.






En conclusion


Un bon jeu en devenir, distrayant et intéressant, qui n'est malgré tout pas fait pour nous faire passer des années de folies. Le contenu est plutôt pauvre pour le moment, mais les évolutions régulières du jeu ne peuvent qu'annoncer d'un futur prometteur.
En gros, moi j'aime plutôt bien et j'attend la suite :D (en plus, t'as un super dessin de ton estomac qui te suit partout, c'est pas trop cool ça?!) 


bande de saligauds (en bas de l'écran :D)


petite note


Bon comme vous le constatez, j'ai pris mon temps pour faire des beaux screen, quitte à me faire déchirer la gueule. Du coup, je n'ai survécu que 6 jours. TOO BAD