7 sept. 2015

Le plus grand China Town du Japon, au coeur de Yokohama




Mercredi 8 juillet



Alors que la pluie continuait ses assauts sur une grande partie du Japon, nous nous réveillions péniblement pour notre dernière journée dans la capitale nippone. Malgré le peu de temps qu'il nous restait à Tokyo, nous avions décidé de quitter la mégalopole pour nous rendre dans la ville voisine: Yokohama.

La raison de notre évasion anticipée était simple: nous voulions visiter le plus grand China Town de tout le pays! Et dieu sait qu'être un belge ,au Japon, qui visite un quartier chinois, c'est la clâsse américaine (trop d'humour dans un si petit corps, ça va finir par me tuer)







De prime abord, je sais que beaucoup ne sont pas emballés à l'idée de se rendre dans un China Town quel qu’il soit. Il faut avouer que la vision renvoyée par les films et les séries à propos de ces quartiers est assez... négative: Mafia, nourriture étrange, clubs de poker clandestins où on te coupe la main à la moindre tentative de triche... ça n'est pas super reluisant, certes,  mais c'est bien là TOUT l'intérêt !
Enfin c'est vrai, qui s'en fou de l'amour et de l'eau fraîche?! On veut de la violence, des tripes et du sang! 
En plus, si vous êtes un grand fan d'Hitman comme moi, vous savez que Chinatown, c'est LE SEUL endroit au monde où il y a une possibilité de meurtre environ tous les 6 centimètres! Et ça, ça n'a vraiment pas de prix dans mon petit coeur!








Cette fois ci, interdiction de tuer des gens (je l'avais promis à ma maman ). C’est donc sans armes blanches que nous commencions à arpenter les rues rouges et or ornées de lanternes.
Comme je me l'étais imaginé, les couleurs flashies, l'architecture, l'odeur d'encens,  et les spécialité culinaires invitaient au dépaysement.








Bien sur, pour vivre son expérience à fond et apprécier le moment passé à China Town, il faut faire abstraction des canards qui pendent , MORTS, aux fenêtres des cuisines, ou aux nombreux restaurants qui proposent des ailerons de requin en entrée. Si on passe ces *petits détails qui titillent ton subconscient*, l’ambiance du quartier est vraiment sympa: très animée et colorée. (Alors que les cadavres de canards, c'est plutôt inanimé comme truc... 8D)








Après avoir parcouru les nombreuses rues du quartier, nous avons migrer vers le centre de Yokohama, nous baladant au bord de l'eau avant de retourner passer la soirée à Tokyo, avant de partir, le lendemain, pour Nikko.

Au passage, j'en profite pour m'excuser d'avance pour les photos, mais la lumière ce jour là était de loin l'une des pires que j'ai jamais vu. C'était tellement dégueulasse qu'on aurait pu croire à un complot contre l'entièreté des terriens avides du "cliché de vacances qui donne envie".
C'est un peu comme si le ciel me disait "Alors, t'as eu du soleil sur Okinawa? MANGES MAINTENANT!" *boum, attaque de lumière de merde, ratatatatatatata (bruit de mitraillette)*







Pensées de dernière minute


1. Honte sur moi, je ne savais pas comment orthographier "encens". j'ai tout essayer, jusqu'a ce que la lueur divine m'apparaisse telle l'étoile du berger: Encens = cadeau fait par les rois mages = recherche google "cadeaux rois mages". GENIUS

2. Prenons conscience qu'il est possible que quelqu'un tombe sur ce post en tapant "comment créer un bain de sang et de tripes, à l'aide d'une arme blanche" dans son moteur de recherche. Déception pour lui, mais il peut toujours me MP si il veut vraiment savoir :D