9 nov. 2015

Mons 2015 ~ Ailleurs en folie : Tokyo!



Bien le bonjour, gentes dames et gents damoiseaux!

Comme vous le savez très certainement, le petit pays qu'est la Belgique est considéré depuis quelques années comme la capitale de l’Europe *sortez les confettis*. Mais ce que l'on sait moins, c'est que l'une de ses grandes villes (Mons) à aussi été nommée comme capitale européenne de la culture pour 2015 *ressortez les confettis*.

Même si personnellement, j'aurai préféré que l'argent investi dans Mons 2015 le soit pour quelque chose de VRAIMENT utile (genre, réparer les routes nationales qui ressemblent  à un morceau de gruyère de 5 ans d'age), force est de constater que les deniers publiques ont étés investis judicieusement en plusieurs parcours d'artistes, Workshop et événements culturelles intéressants et variés.

Parmi ces événements, on retrouve notamment ceux organisés à "la maison folie", chaque semaine sur le thème d'une région du monde différente.

Quelle ne fût pas notre joie quand nous avons appris que l'un des endroits mis à l'honneur était Tokyo, et qu'on nous proposait d'organiser un défilé de mode Harajuku pour illustrer une partie de la culture tokyoïte!







Pull : Sevens
Skirt, shoes: Spinns

Tights: primark

Le parfait Gerard

Arrivés le vendredi soir et après une nuit de discutions animées, nous avons investi la maison folie en début de matinée pour préparer directement le défilé du samedi soir (18h30). 
Après quelques cafouillages, nous avons réussi à accorder nos violons pour combler à peu près efficacement le temps INFINI que l'organisation avait prévu pour le défilé. En effet, nous devions occuper pas moins d'une heure et demi de défilé... à douze personnes...
Autant dire qu'il s'agissait de l'un des plus grands défis du 21ème siècle, bien avant les préoccupations climatiques, les guerres, et les avancées technologiques!

Pour réussir notre "pari", nous avions prévu de faire deux fois le même défilé à 30 minutes d'intervalle, permettant ainsi à deux publics différent d'y assister.

Voici les tenues des filles durant les préparatifs (comme quoi, elles sont magiques même quand elles bossent) :

Aly

Lunie

Matsuo

Lady Momochi 

Ginko

Maurraine

Pendant la journée, nous n'avons cessé de courir dans tous les sens pour peaufiner les détails, améliorer les différents passages sur scènes et minuter notre intervention.
Dans toute cette agitation, nous n'avons presque pas vu le temps passer, et bien vite, il était déjà l'heure de se préparer.

Préparation qui se fît sous les yeux avisés de 4 individus d'une prestance sans égale... des poules! Car oui, notre vestiaire donnait sur une petite cours intérieure aménagée en potager/poulailler. y'a qu'en Belgique qu'on peut voir ça...






Dans la cohue générale , je n'ai pas vraiment eu le temps de prendre des photos des filles dans leurs tenues de défilés *Shame on me*.
J'ai juste réussi à choper Giru qui était juste... à se taper le cul par terre (=expression la plus glamour de l'histoire de l'humanité) et Mika qui, comme d'habitude, fait fondre mon cerveau et mon petit cœur tant ses tenues sont absolument sublimissimes.


Giru

Mika

Etant donné que le défilé avait pour but de représenter les différents univers d'Harajuku, nous avions toutes un style résolument différent et plus ou moins éloigné de notre habituel lolita. Pour l'occasion, on m'avait attribué un style que je n'avais plus porté depuis la crucifixion de ce bon vieux J-C: Le decora
Le temps était venu de ressortir le casque de barrettes, les milles et un accessoires, et nos actions dans l'industrie de la chaussette <3





Pour dire la vérité, nous pensions sincèrement que l’événement drainerait deux pelés et trois tondus. Nous nous étions faites à cette idée avant de voir qu'une foule assez impressionnante attendait de l'autre côté du mur. Pour une raison inconnue de l'humanité, la salle était comble, rendant le tout complètement intimidant.
Tellement intimidant que lorsque Giru annonça qu'un deuxième défilé se déroulerai 30 minutes plus tard, elle le dit de telle manière que le public pensa qu'il s'agissait d'un toute autre défilé avec des tenues totalement différentes = ce que nous n'avions pas prévu = panic à bord.

En coulisse, les vêtements ont commencés à voler dans tous les sens, les chaussures glissaient sur le sol pendant que la moitié des filles s'échangeaient leurs vêtements pour créer de nouvelles tenues en seulement quelques minutes: c'était le chaos.

Mais au final, nous avons tenus notre paris et tout se déroula pour le mieux. Des déesses j'vous dis!







C'est vrai, l'organisation de cet événement avait été compliquée et la gestion du temps tenait presque du miracle, mais au final, nous avons toutes passé un très bon moment, et j'ai vraiment hâte que ce genre de petit "meeting mouvementé" se reproduise :) 

PS
Bon quand je dis "nous" pour l'organisation, je ne me compte bien entendu pas dedans, étant donné que je suis la dernière personne sur terre à qui il faut demander d'organiser correctement quelque chose (à part une soirée cassoulet devant des séries, ça c'est dans mes cordes). Donc, je remercie encore milles fois tous ceux qui ont apportés leur pierre à l'édifice pour nous faire passer un très agréable moment (L’ASBL Passerelle japon, entre autre).