5 févr. 2016

Kyoto: A la pêche aux nouilles!



Lorsque nous préparons nos voyages au Japon, nous choisissons souvent les lieux à visiter de façon peu orthodoxe. Que se soit parce que le nom d'une ville nous fait penser à quelque chose de drôle, ou simplement à cause de son évocation dans un film quelconque, tout est bon pour voyager et découvrir de nouveaux lieux insolites.
C'est en suivant cette logique que nous nous sommes rendues un beau matin dans les montagnes avoisinant le Mont Kurama, nom du bien connu personnage aux cheveux rose de Yu Yu Hakusho (le manga de ma jeunesse, Check!)




T-shirt: Nadia
Pantalon: CocoLulu
Chaussures: Spinns





Dans un premier temps attirées par les richesses naturelles que ces montagnes renferment, nous avons découvert qu'elles étaient aussi le théâtre d'une activité culinaire pour le moins... particulière.
Sur la rivière qui borde la route du village de Kibune, on retrouve -en été- un nombre assez impressionnant de restaurants "flottants", posés directement sur l'eau.
Si la plupart de ces restaurants proposent des services et menus assez coûteux (entre 5000 et 7000 yens), certains d'entre eux ont décidés de surfer sur un créneaux plus abordable, et résolument plus original... 





La pêche aux nouilles! Oui oui, vous avez bien lu. 
Alors que je n'avais jamais imaginé m'adonner à cette pratique (déjà vue dans certains manga et publicités loufoques), nous avons attendu une trentaines de minutes -les pieds dans l'eau- avant de nous installer devant une rigole en bambou dans laquelle dégringolait de petits paquets de soba (nouilles froides) qu'il fallait intercepter à leur passage.

Le repas fût donc rapide mais bien assez copieux pour mon petit estomac, et c'est par un paquet de nouilles rose que la fin du service fût annoncé. Même si il est vrai que ce n'est pas le "top dîner de ma vie", c'était très certainement le plus amusant et le plus divertissant que j'ai jamais passé, le tout avec une vue plongeante sur la cascade avoisinante: Un vrai bonheur!






L'estomac et les souvenirs plein à craquer, nous avons profité du temps qu'il nous restait sur place pour visiter le Kibune-jinja, l'un des plus beau temple que j'ai jamais vu.
Pas qu'il soit plus grand ou plus impressionnant qu'un autre, mais sa situation au milieu d'une forêt verdoyante associé aux nombreuses lanternes qui bordent ses escaliers rendent le lieu complètement magique et très agréable.


 




Comment s'y rendre?

Au départ de Kyoto JR Station, Prendre la Kintetsu Kyoto ligne (Descendre à Karasuma Oike) et changer ensuite pour la Tozai Line (descendre à Sanjo). De là, prendre la ligne de train Keihan main line (descendre à Demachiyahgani) et enfin prendre la ligne Eizan Electric Railway (descendre à Kurama Station ou Kibuneguchi). Marcher vers le village de Kibune. (20 minutes).

Combien ça coûte?

le prix des repas oscille entre 3.000¥ et 17.000¥ en fonction des restaurants. Il vaut donc mieux faire un petit tour pour comparer tous les prix avant de s'engager et de ressortir avec une note salée

Que dire d'autre? 

Outre l'attraction culinaire, le petit village de Kibune est très agréable et offre un magnifique panorama. Je vous conseillerais donc de vous perdre dans les petits temples et si possible, de rejoindre la gare à pied pour profiter d'une belle balade dans les bois.
Les restaurants sont principalement ouverts pendant la période estivale, évitez donc de vous y rendre en hiver.