15 juin 2016

Gunkanjima: Une île abandonnée au large de Nagasaki

http://crazy-kitch.blogspot.com/2016/06/gunkanjima-une-ile-abandonnee-au-large.html


Bout de terre flottant au large de Nagasaki, Hashima (端島) est l'une des îles les plus mythiques de tout le Japon. Abandonnée dans les années 70, elle fût redécouverte par les explorateurs il y a une petite dizaine d'année, lui amenant une renommée internationale de "ville fantôme" sur le web.
Conscient de la richesse historique de ce lieu hors du commun, la préfecture de Nagasaki a fini par y développer le tourisme, cherchant même à faire reconnaître l’île comme patrimoine de l'humanité par l'Unesco (2015).

En vadrouille dans cette partie du Japon, nous avions décidé de nous y rendre grâce aux quelques navettes mises à disposition par la marina de la ville.








Partant en milieu d'après-midi sous un soleil de plomb, nous avons embarqué sur le bateau avec quelques japonais aussi émerveillés que nous à l'idée de se rendre sur cet intrigant lopin de terre au milieu de la mer de chine.

Après avoir scruté l’horizon pendant une petite vingtaine de minutes, une silhouette de vaisseau fantôme se dégagea des autres petites îles peuplant la baie.
Bien plus petite que ce que j'avais pu m'imaginer, cette exploitation minière flottante n'en était pas moins impressionnante, avec ses énormes bâtiments gris et mornes qui rendaient une impression de froideur absolue malgré la chaleur de ce début d'après midi.


D'après la légende, l'île aurait été confondue plus d'une fois 
avec un navire de guerre à cause de sa forme peu orthodoxe.








Contrairement à ce qui pourrait se faire en explorant la ville illégalement (ce qui est devenu beaucoup plus difficile depuis qu'elle a été ouverte aux touristes) , notre parcourt fût limité à certaines parties "aménagées" de l'île, évitant ainsi les chutes de pierres et autres dégradations subies en autant d'années d'abandon et les passages régulier de typhons.

Après coup, nous étions quand même un peu déçue de ne pas pouvoir vagabonder à notre guise entre les bâtiments, quitte à nous prendre un morceau de balcon sur le crâne.
Malgré tout, la présence d'un descendant d'habitants de l'île pour nous expliquer son histoire et certaines anecdotes n'était pas mal non plus =) 








Longue de seulement 480 mètres, les habitants de l'époque ont du ruser pour y installer toutes les infrastructures nécessaires à la "survie", dont une école, un hôpital et même un hospice. 
Le guide présent ce jour là nous expliqua même que la diversité des installations avaient rendu possible la naissance et la mort de personnes qui n'avait jamais quittées l'île de toute leur vie, se vouant corps et âme au travail dans la mine. 

C'est d'ailleurs sur cette histoire plutôt tragique que nous avons repris le large vers le port de Nagasaki après une heure de visite et d'immolation par le feu (j'aime le soleil, mais il ne faut pas déconner).

Personnellement, j'ai adore cette après-midi malgré la chaleur écrasante et l'impossibilité de rentrer dans les bâtiments.Il est vrai que la visite de la ville en elle meme était plutôt onéreuse (dans mes souvenirs en tout cas), mais pour ceux qui souhaiterai la découvrir sans dépenser d'argent, sachez qu'elle est visible sur google street view depuis 2013 :)









Comment s'y rendre?

Plusieurs compagnies de transport maritime déservent Gunkajima.  
Le plus simple est de se rendre directement au port de Nagasaki à pied au départ de la JR Station (20 minutes) 
ou de prendre les tram 1 (descendre à Tsukimachi) et ensuite le tram 5 (descendre à Ourakaigandori Street) pour arrivé en face du Tokiwa Terminal.

Combien ça coute?

Le prix d'entrée oscille entre 3.500¥ et 4.500¥ pour un adulte. Ce prix comprend le trajet aller-retour en bateau (40 minutes) et la visite de l'île (60 minutes)

Que dire d'autre?

Il faut compter un bon total de 3h30 pour cette activité. Des départs ont lieu en matinée et en début d'après midi.
Le port est assez proche de Shinchi China Town et des promenades vers le spectacles bridge.

Des sites internet? 

Gunkanjima Concierge
Si vous souhaitez rester connecté à l'île fantôme, je vous conseil cet instagram: @gunkanjima_concierge