30 nov. 2016

Une journée à Bruxelles avec Giru

http://crazy-kitch.blogspot.com/2016/11/une-journee-bruxelles-avec-giru.html


Alors qu'une pénurie d'Udon et Shirataki de Konjac se profilait dans mes armoires, j'ai profité d'un jour de congé pour me rendre avec Giru dans notre belle capitale belge, à la conquête de ces denrées rares - et plus si affinité.

En ce jour pluvieux, nous avions décidé de d'abord faire une escale dans l’ancien Tea-Room de Ladurée (repris par un chocolatier/macaronier), situé sur la grand place.
Je ne sais pas trop pourquoi Laduree a abandonné ce magnifique endroit après à peine 9 mois d'exploitation, mais la décoration typique de la marque -laissée sur place- à de quoi rendre rêveur... 

[*message subliminal*] Il serait d'ailleurs parfaitement adapté à un meeting lolita!









Après avoir papoté pendant plus d'une heure autour d'une bonne et interminable théière sans fond, nous avons repris la route vers l'avenue Louise, en traversant Ixelles.

Alors que je détestais complètement Bruxelles il y a encore quelques années, je commence à apprécier de plus en plus son charme et le nombre incroyable de choses que l'on peut y faire, surtout quand il s'agit de ressortir avec le ventre plein et les bras encombrés de lourds et nombreux paquets.

Etant plus jeune, mes escapades bruxelloise se cantonnaient le plus souvent à la rue neuve (rue commerçante par excellence), qui est de loin la partie la moins intéressante de la capitale, bien qu'étend la plus connue pour de nombreux belges. Pourtant, si on s'aventure hors de ces allées de magasins insipides, on peut découvrir d’innombrables petits endroits magiques et haut en couleur.






Petite tenue pour l'occasion: Pull H&M - Jupe H&M - chaussures Jeffrey Campbell - Veste Primark avec écusson Aymmy (Japon)




L'un de ces "petits endroits" était d'ailleurs notre prochaine étape gustative de la journée: Le Samuraï Ramen d'Ixelles.
Coincé sur le toit d'un bâtiment surplombant l'Apple Store bruxellois, ce petit restaurant propose de nombreuses soupes de ramen accompagnées de Gyoza qui font frémir les papilles autant que les pupilles.
Sur place, nous avons bien vite subi une explosion nucléaire de Ramune (l'ouverture du diable) suivie d'une explosion stomacale aux vues de l'importance des plats/piscines de Ramen.

En pleine digestion, nous avons fini par reprendre le chemin de la gare pour rentrer dans nos coins opposés de la Belgique.
 









Il faut bien avouer que ces petites journées presque exclusivement tournées vers la bouffe et la papote ont de quoi faire plaisir, surtout quand la personne qui vous accompagne est Giru, une magnifique et talentueuse créature chatoyante <3