10 janv. 2017

Chyl: Change Your Lifestyle



Vous n'allez jamais le croire: J'étais tranquillement installée à la terrasse d'une vieille brasserie ardennaise par -3°, quand soudain... le trou noir.
Une faille spatio-temporelle plus tard, je me réveillais en plein cœur de la deuxième semaine de 2017, à essayer de trouver une excuse plausible pour justifier un mois d'abandon de l'écriture de ce désespéré Blog.

Même si mon esprit se refuse à l'accepter, un triangle des Bermudes en déplacement n'est pas la raison de ce silence radio. Non, le vrai responsable de cet affront n'est autre que: La flemme.
Cette chose perfide et insidieuse semble s'être emparé de mon lobe frontal pendant presque un mois, mais son règne est à présent fini... pour quelques minutes en tout cas... le temps que j'écrive cet article :)



Je reviendrai pendant ce premier mois 2017 avec quelques articles de nos aventures japonaises, mais dans un premier temps, j'aimerai vous parler d'une petite découverte culinaire bruxelloise faite il y a peu.








Pour ceux qui me connaisse très très bien, vous savez peut être que ma sœur ainsi que mon beau frère (Chris pour les intimes ) son très impliqués dans la cause "Zero Waste" et Vegan (quand tu sais qu'ils n'ont sortis que deux fois leurs poubelles (5Kg) sur tout 2016, tu te doutes qu'ils sont un peu plus "qu'impliqués" dans ce mode de vie).

J'avais donc décidé de les emmener dans les beaux quartiers de notre capitale pour tester une adresse en accord avec leurs convictions , repérée lors d'une précédente escapade.
Je n'ai pas eu trop de mal a les traîner pendant près de 35 minutes de marche le long de l'avenue Louise pour arriver devant un bâtiment de style qui comprend une épicerie Bio, un salon de beauté, des chambres d’hôtes ainsi que le fameux petit restaurant, le tout regroupé sous une seule et même enseigne: CHYL (change your lifestyle)







Dès l'entrée, le ton était donné: des plantes pendent follement du plafond, les tables et chaises sont simples,  mais le tout est habillé de coussins ethniques qui donnent un petite touche de couleur et de pep's à l'ensemble.

Alors que je pensais l'adresse plutôt confidentielle, la petite salle de repas était bondée et en partie réservée lors de notre arrivée en début d'après-midi, nous effrayent un peu quant à la possibilité de pouvoir manger sur place.
Heureusement pour nous, une petite surface était encore disponible, ce qui nous contraint à partager une table de deux personnes à trois.


Si l'espace semblait restreint au début, l'impression d'étroitesse fût considérablement augmentée par l'arrivée de nos assiettes sur la table (ou de notre montagne de nourriture pour être plus exacte)









Alors que ma sœur avait opté pour l'assiette orientale (Houmous, caviar d'aubergine et autres) et que Chris avait pris un plat du jour,  j'avais craqué ma vie sur le Vegan Burger accompagné de ses merveilleuses frites de patates douces.

Sincèrement, c'était delicious! Le steak de lentilles qui faisait office de viande était une véritable tuerie, de quoi faire oublier mon sempiternel Bicky andalouse de Robert Là Frite. 

Après avoir engloutis la moitié de mon assiette et la moitié de celle de ma sœur (le partage, c'est la vie: C'est J-C qui l'a dit), mon envie de dessert fût coupée dans son élan quand la serveuse m'annonça que le magnifique morceau de Banana bread au caramel que je venais de voir passer vers une autre table était... bien... le dernier du jour. #Fail.








Sincèrement, et même si la providence n'a pas voulu que je profite d'une dernière dose de sucre post-repas de midi, j'ai adoré cette adresse. C'était bon et pas trop honéreux (on en est sur une addition de 25€/personne pour un plat, un smoothie maison et un Latte Machiatto speculoos de la taille d'une piscine municipale pour faire digérer le tout).

Bien sur, si vous côtoyez régulièrement ma sœur et Chris, un petit neurone dans votre cerveau vous chatouillera en vous disant que "Oui, on aurait pu éviter les serviettes en papier", que "Bon, le plastique pour l'emballage du Ketchup n'était pas nécessaire" , mais que "En fait, c'est une merveilleuse idée de mettre des pailles en métal réutilisables". 

Donc, voilà, rien n'est parfait dans ce monde de brutes, mais ce petit bout de gastronomie bruxelloise n'est vraiment pas mal du tout =) 




C'est où?


CHYL: Rue de Belle-Vue, 62. 1000 Bruxelles

Des liens?


http://www.chyl.be
@_chyl

Ma soeur? Chris?

http://simplenewblack.canalblog.com
http://simpleisthenewblack.tumblr.com