22 janv. 2017

Hakodate : La porte d'entrée sur Hokkaido



C'est en regardant les vieilles photos emprisonnées dans mon disque dur que je me suis rendue compte que cela faisait des siècles que je ne vous avais pas écrit au sujet du Japon.
Comme il n'est jamais trop tard pour se rattraper, je vous propose aujourd'hui un petit tour dans le nord de l'archipel Nippon, à la découverte de l'une des principale ville d'Hokkaido: Hakodate.

Hakodate était la dernière étape de notre périple dans le grand nord japonais, et même si je suis de nature a préférer la campagne à toute autre agglomération, je dois bien avouer que c'est une ville dont je garde - et garderais - un excellent souvenir.

Avant d'arriver sur place, ma mère m'expliqua que cette ville était très connue pour son architecture coloniale assez rare dans le pays, mais également à cause de sa forme géographique plutôt surprenante: En forme de sablier.










Après y avoir passé quelques heures, Hakodate s'est révélée être une ville très agréable à vivre, bien que la grisaille installée depuis notre arrivée nous avait contraint en enfiler nos pulls malgré l'été.

Oscillant entre les rues aux pentes vertigineuses qui accueillaient de magnifiques maisons colorées et des petits parcs fleuris,notre visite de la ville commença sur ses hauteurs, dans le quartier Motomachi, où l'on trouve un nombre démentiel de lieux de cultes d'origines diverses et variées. Dans ce quartier, vous pouvez donc passer d'une église orthodoxe russe à une temple bouddhiste, avant de croiser une église grecque et une autre protestante.

A cette heure de la matinée, la presque totalité des rues de la villes étaient désertes, hormis pour les quelques couples affairés à leurs photos de mariages, et de petits groupes d'étudiants partant à l’école de musique toute proche.










Alors que le ciel commençait à virer au bleu, nous avons pris le tram pour nous rendre à l'opposé de notre localisation, à la découverte du très célèbre cimetière des étrangers,qui donne une vue magnifique sur la baie.

Arrivées en haut de la colline sur laquelle se trouve le cimetière, le soleil avait enfin fini par percer les nuages, réchauffant l'atmosphère à une vitesse folle. Ceci m'obligea d'ailleurs - minute glamour - à m'éponger les dessous de bras avec des lingettes Bioré à la cerise (qui donnait l'impression de s'enduire de kriek. Une sensation plutôt étrange, vous en conviendrez :) )

Quoi qu'il en soit, le cimetière était absolument magnifique, surtout avec cette vue sur la mer
Soit dit en passant, je ne sais pas si c'est parce que l’ascension jusqu'au cimetière est éprouvante, ou bien parce que les étrangers préfèrent planquer leurs cadavres pour dissimuler les preuves , mais l'endroit était plutôt petit et exiguë (ce qui n'enlève rien à son charme, on est bien d'accord)











Sur la route du retour au centre ville, nous avons aussi croisé le chemin d'une petite villa qui semblait à l'abandon.
Pour tout vous dire, déterminer si un bâtiment est réellement abandonné dans ce coin du Japon est assez délicat : Bon nombre des maisons sont occupées par des petits vieux qui n'entretiennent pas forcément les extérieurs, ce qui amène certaines habitations à un état de délabrement très avancé.

Dans ce cas ci, je me voyais mal rentrer chez une petite grand-mère, et tenter de lui expliquer dans un anglais précaire que sa maison était tellement en bordel et dégelasse que je la pensais abandonnée.
Dans un même temps, je ne me sentais pas non plus d'attaque à courir dans la rue en pente, poursuivie par la dite grand-mère armée de son ballet le plus poussiéreux. 
Nous laissions donc la belle bâtisse derrière nous, et continuions notre chemin.









Arrivé au centre de cette ville sablier, nous avons pris la direction du fort Goryōkaku qui a pour particularité d'avoir été conçu en forme d'étoile parfaite.
Après avoir connu plusieurs batailles d'envergure, il est devenu l'un des symboles forts de la ville, et est fort apprécié lors des célébrations d'Hanami. Il accueille d'ailleurs le musée d'Hakodate de façon temporaire.

Cette dernière visite fût l'étape finale de notre petit voyage sur Hokkaido,  et c'est avec le soleil couchant que nous sommes rentrées dans notre hôtel pour préparer les valises au trajet en train de nuit qui nous attendait (dans un train avec cabines personnelles, s'il vous plait!)

Ce que nous ne savions pas à ce moment précis, c'est que si un seul train fût annulé cette année là dans tout le Japon... Il fallait bien sur que ça soit le notre... #Fail








Donc pour résumé, Hakodate est une très jolie petite ville où il fait bon se promener. 
Bien qu'elle soit encore assez méconnue des touristes, elle s'anime de plein de petites fêtes et célébrations en été, comme par exemple le festival du port auquel nous avions participé la veille au soir.
Elle est riche d'un passé multiculturel, et il y a donc plein de choses surprenantes à visiter et à découvrir sur place. 
Si vous passez sur Hokkaido, prenez donc le temps d'y jeter un œil :)